Occupons DC

Ils ont été battus, aspergés de poivre, et arrêtés.
Mais la détermination des manifestants Occupons Wall-Street est croissante, ainsi que leur nombre.
Ce qui a commencé avec un petit groupe de militants campant aux alentours de la Bourse de New York à la mi-Septembre, s’est rapidement répandu à l’échelle nationale.
Des milliers d’Américains en ont assez de crever au boulot tandis que les multinationales s’engraissent sur les bénéfices.
Cependant, la Maison Blanche semble faire la sourde oreille à l’appel à mettre fin à la financiarisation.

RT parle à Ann Wright, une américaine à la retraite, colonel de l’armée, et aussi militante d’Occupons DC.

Global Revolution

levaurais.info@espace-citoyen.org