Non, l’euro n’est pas sauvé !, par Gérard Lafay, Jacques Sapir et Philippe Villin

Par Gérard Lafay, professeur émérite à l’université Panthéon-Assas, Jacques Sapir, directeur d’études à l’EHESS, Philippe Villin, ex-directeur du Figaro

A la fin de 2011, la crise de l’euro s’accentuait au point que certains prévoyaient qu’il ne passerait pas Noël.
Pour éviter un éclatement désordonné, nous avons nous-mêmes préconisé, avec une douzaine d’autres économistes, de procéder à un démontage concerté.
Or, depuis le début de l’année 2012, la crise aigüe de l’euro semble s’apaiser.
Mais l’euro n’est pas pour autant sauvé.

LES FACTEURS DE STABILISATION

Deux éléments nouveaux sont intervenus. En premier lieu,

[lire la suite sur ]

levaurais.info@espace-citoyen.org