L’impossible croissance infinie dans un monde fini, par Yann

Il s’agit de la formule à la mode dans les milieux écologistes et qui est employée même par les personnes les plus sérieuses comme l’excellent Jean Claude Michéa ou encore André Jacques Holbecq.
Deux personnes que j’apprécie beaucoup, mais avec lesquelles j’ai quelques divergences d’opinions sur le rapport qu’entretient l’homme avec dame nature.
Cette assertion concernant la croissance infinie dans un monde fini est un sophisme.
C’est une affirmation doublement fausse d’ailleurs comme je vais tenter ici de l’expliquer.
Il y a à mon sens une large erreur de modélisation du réel dans cette       [ ..... ]

[ à lire sur ]

levaurais.info@espace-citoyen.org