En Espagne, des paysans occupent de nouveau des terres, par Nicholas Bell

Soixante ans après la grande époque des occupations massives de terres, le Syndicat andalou d’ouvriers agricoles (Sindicato de Obreros del Campo – SOC – Sindicato andaluz de trabajadores – SAT), vient de renouer avec cette tradition.
A 11 heures du matin, le 4 mars dernier, 500 journaliers agricoles et membres du syndicat ont envahi la Finca Somonte dans les riches terres de la plaine du Guadalquivir près de Palma del Rio dans la province de Cordoba.
Ce domaine de 400 hectares, dont 40 irriguées, fait partie des quelque 20.000 hectares que la Junta, le gouvernement andalou (socialiste), avait décidé de vendre aux enchères.
La vente, ou privatisation, du domaine de Somonte était justement prévue pour le 5 mars.
Qui, dans l’Espagne d’aujourd’hui, frappée par une crise économique sans précédent et par un chômage touchant environ 25% de la population et 50% des jeunes [1], pourrait en avoir les moyens nécessaires ?
Une famille richissime, une banque, une institution financière… ?
En tout cas pas les                [...... /......]

[ à lire sur ]

levaurais.info@espace-citoyen.org